Canécole
3 RUE DU MONT CASSIN
33400  Talence
N°TVA :
POUR TOUTES INFORMATIONS
Port. 06 30 59 27 83

rappel
gratuit

Est-ce que crier quand un chiot vous mord, réduit les mordillements/morsures ?

27/02/2019

Est-ce que crier quand un chiot vous mord, réduit les mordillements/morsures ?

WOOF!2019
The Animal behaviour and training conference.
art.2 

Sarah Whitehead, avec ses 30 ans d’expérience en comportement animalier s’est spécialisée il y a 25 ans en agression canine.

 

Sarah Whitehead Canécole Bordeaux Talence

Elle a vu des centaines de morsures de chien chez les humains et les autres animaux. Elle a aussi vu des animaux, souvent grands, tués par des chiens.

Depuis, elle pense qu’il faut faire attention quand on parle des critères de sévérité des morsures et leurs implications. Pourquoi ? Parce que beaucoup des mammifères tués par des chiens n’avaient même pas une égratignure. Quelques-unes des  blessures chez les humains ont nécessité des séjours en hôpital de plusieurs semaines et des opérations de grande envergure, sans que le chien avait abimé la peau.

Elle pose les questions suivantes :

  • Devrait-on considérer la sévérité de morsure différemment ?
  • Est-ce que les chiens apprennent vraiment l’inhibition de la morsure dans la portée ?
  • Est-ce qu’ils continuent à utiliser l’inhibition de la morsure au moment d’une « crise » ?
  • Est-ce qu’il y a une vraie corrélation entre l’apprentissage de l’inhibition de la morsure en tant que chiot et la sécurité en tant que chien adulte ?

Beaucoup entre nous acceptent l’idée que les chiots apprennent l’inhibition de la morsure, très tôt, dans la portée. Les chiots jouent entre eux et avec leur mère. Ce jeu inclut le comportement de mordre. Si un chiot mord un autre chiot trop fort, alors la victime criera, jappera. La théorie dit que l’autre chiot interrompt la morsure et apprend que mordre trop fort a une conséquence négative – le cri signifie la fin du jeu. Comme résultat, le chiot  apprend à modérer la pression de sa morsure. Cela lui permet d'appuyer avec ses dents sans serrer, sans abimer et le jeu continu.

Souvent quand le chiot arrive dans sa nouvelle famille d’humains, les propriétaires sont encouragés à simuler ce comportement en criant quand le chiot mord trop fort et ensuite d’ignorer le chiot.

La théorie dit que les chiots qui apprennent l’inhibition de la morsure quand ils ont encore leurs dents de lait seront des chiens « plus sûrs » dans leur vie d’adulte. S’ils mordent, il y a plus de chance qu’ils le feront avec inhibition et feront moins de dégâts.

Mais, l’expérience et l’observation de Sarah Whitehead ont montré que :

  • pas tous les chiots arrêtent l’action de mordre quand l’autre chiot crie
  • pas tous les chiots arrêtent l’action de mordre quand les humains appliquent la technique de « crier et ignorer »
  • Il y a des chiots qui le font, mais serait-il possible qu’ils le font parce que le chiot est socialement sensible et qu’il trouve la technique de « crier et ignorer » aversif ?
  • Et les chiots qui continuent à mordre, ont-ils d’autres besoins ?
  • Pas tous les chiens qui ont appris l’inhibition de la morsure, mordent plus tard sans faire des dégâts
  • Sarah Whitehead n’a pas trouvé des études scientifiques qui supportent la théorie et il y a beaucoup de variables qui rendent la recherche difficile

Canécole Bordeaux Talence puppy biting in the litter pilot study sarah Whitehead

Elle a donc fait une étude pilote de 120 portées allant de 4 à 8 semaines en posant entre autre les questions suivantes :

  1. Est-ce que les chiots dans la portée jouent en ayant des contacts physiques ?
  2. Est-ce qu’ils crient étant mordus par un autre chiot ?
  3. Est-ce que le cri a un effet sur le comportement de « l’attaquant » ?

Les comportements des portées de chiots des races suivantes ont été analysés :

canecole bordeaux talence

Dans les vidéos analysés les actions suivantes ont été répertories en durée :

  1. chiots jouant en étant en contact physique
  2. agression (mordre, grogner, forcer et maintenir l'autre chiot au sol) et comportement défensif
  3. crier et la réponse immédiate du mordeur et de la "victime" 
  4. autre comportements intéressants comme : se frotter contre le corps de l'autre : le menton sur le dos, des poussées avec les hanches)
  5. autres informations intéressantes comme les interventions des parents (chiens) ou des propriétaires (humains)

Canécole Bordeaux Talence puppy biting study Sarah Whitehead

Il y avait des morsures dans toutes les portées fimées de 4 à 8 semaines !

Les morsures répertorieés étaient des :

  • morsures en secouant
  • claquement de dents
  • morsures de dos
  • morsures de gueule/nez et rester accroché
  • morsures d'oreilles, la queue et "en dessous" 

ci-dessous vous verrez l'incidence des cris associés aux morsures :

  • 4 semaines : 25%
  • 5 semaines : 30%
  • 6 semaines : 45%
  • 7 semaines : 45%
  • 8 semaines : 10%

Les causes apparentes de crier étaient principalement :

  • 4 semaines : morsures à la  gueules
  • 5 semaines : morsures de gueules/maman
  • 6 semaines : morsures à la queue, l'"entre-jambes" et la gueule
  • 7 semaines : morsures à la queue et l"entre-jambes"
  • 8 semaines : morsures au cou

Qui fait quoi après les cris ?

la victime :

  • s'échappe
  • répond en mordant à son tour

le "mordeur" :

  • arrête de mordre
  • rien - il ou elle continue/intensifie le comportement

 

 Canécole Bordeaux Talence Sarah Whitehead résultats des puppy bites

 

Les résultats  ne donnent pas des réponses définitives, mais ils font réfléchir sur ce que nous croyons savoir sur les morsures de chiots, les comportements de jeu chez les chiots et beaucoup plus…

Conclusion : 

Que dire aux propriétaires de chiots ?

  1. Les chiots mordent et c'est normal.
  2. Des chiots différents, mordent différemment en quantité et en durée (certains facteurs exacerbent cela)
  3. Les bons éleveurs interviennent quand ils élèvent des portées
  4. Nous devont prévenir les chiots de mordre les humains. Les chiots ont besoin de l'aide pour rediriger leurs morsures sur des activités plus adaptées.
  5. Nous devons être pro-actif de cet entrainement et c'est nécessaire que ça soit basée sur la récompense
  6. Nous avons besoin de plus de recherche !
Retour
Top