Canécole
16, Rue Jules Guesde
33400  Talence
N°TVA :
POUR TOUTES INFORMATIONS
Port. 06 30 59 27 83

rappel
gratuit

Gestion de risques et évaluation de réussites potentielles.

26/11/2016

Gestion de risques et évaluation de réussites potentielles.

Gestion de risques et évaluation de réussites potentielles.

Canécole gestion de risque

 

Expérience du jour.

Djinn, mon adorable Airedale Terrier, vieux de bientôt 12 ans et sourd, a un historique d’otites à répétition.

Actuellement, il se remet tout juste d’une otite de plus, plus grave qu’avant avec perte d’équilibre et manifestations de douleur plus prononcées.

Comme il commence de nouveau à apprécier les sorties, j’ai emmené mes 2 canidés ce matin en forêt afin de les laisser explorer à leur guise.

Canécole foret

Djinn, sourd, je le laisse courir librement uniquement dans les endroits où je considère qu’il y a très peu de chance de rencontrer quelqu’un, car, si il y a un besoin de le rappeler, moi, étant hors du champ de vue de mon chien, les chances de réussite sont zéro.

Le risque zéro ou la réussite 100% en comportement, appartiennent aux rêveurs.

Canécole probabilité

Même si je pense avoir bien évalué, où lâcher mon chien, les imprévus arrivent.

1er imprévu. Arrivés à l’endroit calme, loin du monde habité, je lâche mes deux chiens et nous entamons une agréable promenade sous le soleil. Au bout de 10 min, j’entends tout d’un coup, derrière moi, à une 50aine de m, un monsieur, hausser la voix. Je me retourne et je vois un cycliste qui derrière Djinn, trottant dans ma direction, essaye de le doubler. Je crie au monsieur que mon chien est sourd. Je tapote mes cuisses avec mes mains pour rappeler mon chien sur le bord du chemin et le monsieur en le doublant me dit : «  ah c’est pour ça qu’il ne réagissait pas…. » .

Canécole chien sourd

2e imprévu. Cette fois-ci, Djinn et Dodue me devancent, Djinn à une 20 aine de m, Dodue à plus courte distance. Nous prenons un virage et à une 100 aine de m je vois quelqu’un avec 2 grands Berger Allemand attachés.  S’ils sont attachés au milieu de nulle part, la personne a certainement ses raisons. J’appelle donc Dodue pour l’attacher. Elle revient et je l’attache. La personne a entendu ma voix et se retourne. Djinn par contre, intrigué par les chiens, continue son chemin en trottant…. La personne crie : « Non,non,non ».

Canécole femme crie

 

C’est une femme, à entendre la voix. Elle se range sur le côté du chemin avec ses chiens qui tirent sur la laisse et aboient avec des beaux volumes de baryton. Je vois des trucs qui brillent autour du cou des chiens, colliers étrangleurs ? Si c’est le cas, ça n’arrange rien pour diminuer la réactivité des chiens. Dès qu’elle arrête de crier, je crie à mon tour, « Il est sourd, je viens le chercher ! »

En s’approchant, la queue de Djinn jusqu’à là à la verticale, se couche sur son dos et la situation se tend…. Je m’approche avec la Dodue en laisse, en marchant, pas en courant, car je ne veux pas que, si jamais Djinn se retourne vers moi, il me voit courir vers lui et qu’il interprète cela comme un soutien pour une éventuelle attaque de groupe. Les Bergers Allemand continuent leurs vociférations, pour moi indiquant, qu’ils n’ont pas envie que Djinn s’approche.

A ce moment-là, j’ai un flash et je pense aux paroles du Petit Chaperon Rouge : « que vous avez des grandes oreilles, que vous avez des grands yeux, que vous avez de grandes dents…. »

Canécole chaperon rouge
Djinn, maintenant à, selon mes estimations peut-être 30 m des autres chiens, ralentit, s’arrête et tourne sa tête vers moi. Moi, opérationnelle de suite, je joue d’abord marshaler, la personne qui guide les avions à leur place de parking pour débarquer les passagers, vous voyez ? Je lève et descend mes deux bras comme pour voler. (Désolée Dodue pour ce coup de collier, non intentionnel)

marshaler

Ensuite, je tape de nouveau mes cuisses avec mes mains et Djinn tourne son wagon et vient vers nous.

Mes félicitations avec des gestes, on va dire, pas très timides, (oh vous me connaissez) s’ensuivent.

Je cris vers la dame : «  Desolée, bonne balade ! » Nous n’avons pas cherché à nous croiser sur ce petit chemin, elle a tourné plus loin à droite et nous, nous sommes revenus en arrière pour ensuite prendre un autre chemin.

Conclusion : Je continue à renforcer mes « rappels » avec mes chouchous, car en cas d’imprévus, j’espère avoir des fins d’histoire comme aujourd’hui.

Canécole soulagement

 

 

Retour
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site